GARNIER (R.)


GARNIER (R.)
GARNIER (R.)

GARNIER ROBERT (1544-1590)

Poète et dramaturge français. Originaire du Maine, après avoir étudié le droit à Toulouse, Robert Garnier est en 1567 avocat au parlement de Paris, conseiller au présidial du Mans en 1569 et lieutenant criminel du Maine en 1574. Conseiller du roi Henri II avant de passer à la Ligue, il trépassa en pleine guerre civile. Bien que, dès 1566, il ait été lauréat aux Jeux floraux de Toulouse pour des Plaintes amoureuses apparentées à la poésie de la Pléiade, il abandonna tôt le lyrisme pour s’adonner au théâtre. On lui doit néanmoins quelques poèmes académiques à thème officiel. Citons notamment: Chant royal allégorique des troubles passés de la France , Hymne à la monarchie , Épitaphe de la reine d’Espagne , Élégie sur la mort de Ronsard .

Les tragédies de Garnier ont été écrites durant la période sans doute la plus creuse de l’histoire du théâtre français. Le temps n’est pas loin où l’Écossais Buchanan composait en latin des tragédies françaises. Entre l’exécution par le parlement du mystère médiéval (1548) et Corneille s’écoula presque un siècle de recherches, de tâtonnements, de tentatives dans des directions fort diverses. À vol d’oiseau, une époque médiocre sans réussite éclatante, un temps somme toute embryonnaire durant lequel le théâtre sérieux demeura confiné dans des cercles érudits ou mondains dont il ne franchit que rarement l’audience. Comme il se doit, le théâtre de la Renaissance se réfère aux Anciens et l’imitation y est de règle. Depuis la Cléopâtre de Jodelle (1553), on s’essaye à la tragédie. Il est juste de dire que ces essais ne constituent ni des tragédies grecques ou latines ni des tragédies françaises à la manière de Corneille ou de Racine; il s’agit d’un genre intermédiaire qu’on a pu dénommer «élégies dramatiques» en raison de leur manque d’action, de l’aspect monolithique des caractères ainsi que de leurs effusions lyriques. On y rangera sans difficulté les premières pièces de Garnier: Porcie, épouse de Brutus (1568), Hippolyte, fils de Thésée (1573) et Cornélie, épouse de Pompée (1574). L’influence de Sénèque y domine. En revanche, Marc-Antoine (1578), La Troade ou la destruction de Troie (1579) et Antigone (1580) témoignent d’un désir de creuser les caractères et de gonfler un peu l’action. Les Juives (1583) sont en général considérées comme son chef-d’œuvre, et il arrive qu’on les porte encore aujourd’hui à la scène. Ce drame biblique ne manque pas d’allant, les personnages sont en chair et en os; ils respirent, ils luttent et ne se contentent pas d’émettre des lamentations.

Garnier passe également pour avoir donné à la France sa première tragi-comédie, Bradamante (1582). Empruntée à l’Arioste, cette pièce d’amour et de chevalerie qui finit heureusement avait de quoi plaire. Il faut reconnaître à Garnier qu’il n’a cessé de progresser au fil de son œuvre, ce qui fait peut-être de lui le meilleur dramaturge français du XVIe siècle. Qu’il annonce le vers médaille de Corneille, précède par son Hippolyte le Racine de Phèdre , que Shakespeare ait lu son Marc-Antoine n’empêche pas que, entre eux et lui, il y a toute la distance qui sépare le talent du génie.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Garnier - получить на Академике действующий промокод Pharmacosmetica или выгодно garnier купить со скидкой на распродаже в Pharmacosmetica

  • Garnier — ist der Familienname folgender Personen: Charles Garnier (1825–1898), französischer Architekt Claudia Garnier ( 1970), deutsche Historikerin Étienne Joseph Louis Garnier Pagès (1801–1841), französischer Politiker Francis Garnier (1839–1871),… …   Deutsch Wikipedia

  • Garnier — is a division of L Oréal [http://www.garnierusa.com/ en/ us/services/terms conditions.aspx Garnier Terms and Conditions] ] that produces hair care products, including the Fructis line, and most recently, skin care products under the name,… …   Wikipedia

  • GARNIER (T.) — GARNIER TONY (1869 1948) Bien plus célèbre pour son projet de cité industrielle que pour ses quelques réalisations, Tony Garnier est un extraordinaire précurseur; il est le premier grand urbaniste moderne. Ses propositions seront reprises,… …   Encyclopédie Universelle

  • GARNIER (C.) — GARNIER CHARLES (1825 1898) Après avoir remporté le grand prix de Rome en 1848, Charles Garnier voyage pendant cinq ans en Italie, puis en Grèce, pour y connaître mieux l’architecture antique, classique et baroque. De retour à Paris à l’époque où …   Encyclopédie Universelle

  • Garnier — Garnier, Adolphe Garnier, Jean Louis Charles Garnier, Tony * * * (as used in expressions) Garnier, Francis Marie Joseph François Garnier Garnier, Tony Ópera Garnier …   Enciclopedia Universal

  • Garnier — (Charles) (1825 1898) architecte français: l Opéra de Paris (1875), le casino de Monte Carlo (1878), l observatoire de Nice (1881). Garnier (Marie Joseph François, dit Francis) (1839 1873) officier de marine français. Nommé inspecteur des… …   Encyclopédie Universelle

  • Garnier — (spr. Garniëh), 1) Robert, geb. 1534 zu Ferté Bernard in Maine, wurde Parlamentsadvocat in Paris, Lieutenant criminel in Mans u. unter Heinrich IV. Staatsrath; er st. 1590 in Mans u. schr.: Plaintes amoureuses, Toul. 1565; acht Trauerspiele (in… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Garnier — (spr. garnjē), 1) Robert, franz. Dichter, geb. 1534 zu La Ferté Bernard in Maine, studierte in Toulouse die Rechte, wurde Parlamentsadvokat in Paris, dann Lieutenant criminel von Le Mans, wo er 20. Sept. 1590 starb. Schon 1565 in den Jeux floraux …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Garnier — (spr. ĭeh), Charles, franz. Architekt, geb. 6. Nov. 1825 zu Paris, gest. das. 3. Aug. 1898; erbaute die Neue Oper das. (1874), Bauten in Monte Carlo u.a …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Garnier [2] — Garnier (spr. ĭeh), Francis, Forschungsreisender, geb. 25. Juli 1839 zu St. Etienne, leitete 1868 die Untersuchung des Me kong Stroms in Hinterindien, erforschte 1873 in China den Jüan kiang und Wu kiang, eroberte 20. Nov. Ha noi in Tongking,… …   Kleines Konversations-Lexikon